Google+ Followers

lundi 8 décembre 2014

ça sent le sapin.

Les guirlandes brillent de mille lumières dans les rues, les marchés de Noël sentent les épices et le vin chaud, les sapins ont été décorés dans les maisons : nul doute, Noël arrive à grands pas !


Et bien sûr, avec Noël arrive le bonhomme au ventre rebondi avec sa hotte pleine de cadeaux. Ici, c'est l'euphorie, durant le weekend, les filles ont le droit de se coucher plus tard pour regarder un film de Noël, le genre avec des chiots tous mimi qui portent de jolis bonnets rouge et blanc.
Mais depuis un moment, je me pose une question. Louloute, 11 ans, sait depuis bien longtemps que le père Noël, c'est papa et maman. Gribouille, 5 ans, en revanche, y croit encore dur comme fer. Pas assez pour imaginer que le type qui offre des papillotes dans la salle des fêtes du village et dont la moustache noire dépasse de sa fausse barbe soit vraiment venu du pôle Nord spécialement pour faire des photos avec les enfants, mais assez pour nous demander de ne pas faire de feu pour le réveillon, afin que ses cadeaux arrivent en bon état.
Jusqu'à cette année, c'était plutôt mignon de la voir guetter le ciel et de l'entendre poser mille questions, sur comment le père Noël s'y prend pour savoir si les enfants sont sages, pour apporter des cadeaux dans les maisons qui n'ont pas de cheminée, pour voler... Et surtout, c'était chaque année un fou rire assuré lorsque beau papa, 1m50 et 50kg tout mouillé, enfilait le costume trop grand et rangeait les cadeaux dans un sac poubelle pour offrir de la magie à ses petits enfants. Pour ça je l'en remercie, même si l'année dernière, Gribouille lui a gentiment fait remarquer: "Papy, je sais que c'est toi, j'ai vu ta voix".
Mais cette année, on a un souci, Gribouille ment. Souvent, je veux dire. Et bien mieux que sa sœur au même âge d'ailleurs.
Et comme bon nombre de parents, j'ai sorti la carte du gros bonhomme rouge avec un énorme "si tu continues de mentir, le père Noël ne t'apportera pas de cadeaux."
Je sais... le bon exemple et tout et tout...

Bref, je me demande s'il n'est pas temps de jouer franc jeu, d'arrêter de mentir pour donner le bon exemple.

Comme je ne suis pas la seule à me poser la question, j'ai trouvé ici, sur un blog qui vaut le coup d'être lu, une réflexion qui a fait écho à la mienne.
Après tout, ça n'est pas décevant de savoir que sa famille a acheté les cadeaux qui ornent le pied du sapin. Au contraire, c'est une belle preuve d'amour. 
Et puis c'est contradictoire d'expliquer que la magie, ça n'existe que dans les livres pour ensuite tout foutre par terre pour une histoire de rennes volants. 

Tout ça pour dire que cette année, je pense que ça sent le sapin pour le père Noël.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire